République tunisienne   |   Ministère de l’Industrie et de la Technologie

Actualités

Vers un registre national des produits chimiques en Tunisie ?

28 / 03 / 2014

Vers un registre national des produits chimiques en Tunisie ?


Dans le cadre du présent projet de jumelage, la Tunisie réfléchit à l’opportunité de créer une base de données nationale sur les produits chimiques ; qui serait alimentée par les acteurs économiques concernés.

Cette idée est motivée par le peu d’informations structurées sur les produits chimiques dans notre pays. Il existe certes différents listing de substances mais ceux-ci concernent certains produits particuliers (principes actifs de médicaments, pesticides, explosifs) et ne couvrent pas toutes les substances chimiques. Or, plusieurs substances utilisées dans divers produits (dont ceux de grande consommation) ne sont pas anodines et doivent faire l’objet d’un suivi régulier de la part des autorités.

Cette conclusion est issue d’une étude d’opportunité menée par le CTC qui a examiné, en détails, l’ensemble des données disponibles en Tunisie.

Les données sur la production, bien qu’existantes, sont trop synthétiques et concernent uniquement les grandes branches d’activités (produits phosphatés, ciments, produits issus des minerais, engrais…). De plus, la production est le plus souvent évaluée en termes de valeur avec très peu d’informations sur la nature et les quantités des produits.

Quant aux données sur l’importation répertoriées dans le fichier du commerce extérieur, elles sont fournies par famille ou usage de produits et ne font pas apparaitre les substances en tant que telles. Les marchandises sont appréhendées dans leur intégralité indépendamment de leur contenu en produits chimiques. Ce listing est donc très utile pour les analyses commerciales mais est peu exploitable quand il s’agit de gestion des produits chimiques.

Concernant les substances particulièrement dangereuses, très peu d’informations sont disponibles en Tunisie et notamment sur leur nature, leurs quantités, leurs usages…Ceci est principalement dû au fait que les dangers ne sont pris en compte dans aucun listing existant. Pour remédier à cela,  l’agence nationale du contrôle sanitaire et environnemental des produits (ANCSEP) a entamé un projet d’élaboration d’une base de données répertoriant les produits chimiques dangereux en Tunisie.
 
Cette analyse montre que les données disponibles sur les produits chimiques en Tunisie sont insuffisantes, éparpillées et peu structurées. La création d’un registre national propre aux agents chimiques permettra d’intégrer leur spécificité et de centraliser l’information nécessaire à la gestion du risque chimique à l’échelle du pays.  

Si l’utilité et les bénéfices d’un tel projet sont certains, il appartient à l’Etat tunisien de concevoir un système de déclaration efficace et rapide afin que les opérateurs économiques participent aux efforts de management des produits chimiques.